27 février 2021

La note – Postapocalypse

Par Zoé Gilles

La note est un roman de la catégorie science-fiction car il est anticipateur.

J’ai choisi ce genre pour atteindre un lectorat jeune. Je ne veux néanmoins pas le décevoir : s’il est palpitant, c’est sur un plan tout autre que celui plus courant.

L’intrigue est présente, il y a de l’action. Elles sont moins évidentes. Ce roman est plus réflexif. Il ne se survole pas.

La force de la pensée et les conséquences de nos actions sont mises en exergue. Les questionnements sur la place que nous occupons, les  frontières  et  les  choix  individuels  qui  façonnent  le  monde replacent  notre  contemporanéité  au cœur d’un débat rendu plus accessible par le filtre de la fiction. Un choix ambitieux qui fut difficile à mener.

Pour tout dire, La note est une parodie satirique sur notre contemporanéité. Le premier tome Promesse pose la question « collaborer ou résister ? ».

Le second tome Bouton rouge, beaucoup plus épique, pose la question « Jusqu’où les “méchants” iront-ils ? » Et « Les “gentils” l’accepteront-ils ? »